BIOS

Le musicien Jack Tocah est né de l'énergie créatrice des années 1970 à Périgueux: c'est l'époque de la musique populaire par l'orchestre de bal, le rock avec le groupe Byzance, et la musique expérimentale psychédélique dans la mouvance des Pink Floyd qu'il mêle à l'apport "pensée et musique" de John Coltrane. C'est une époque fondatrice où, avec ses amis Robert Louis Vargas (guitare), et Gérard Claverie (batterie), il improvise et expérimente des heures durant une musique affranchie de toute référence. Il a fait partie des groupes bordelais mythiques : XALPH (mouvance MAGMA) et ROGER LA HONTE ( Rock). Il est cité dans « Bordeaux Rock » de Denis Fouquet, ouvrage retraçant l'histoire du Rock à Bordeaux. Il a travaillé ensuite aux côtés du pianiste François FAURE ( Jazz fusion), et ce fut aussi l'époque où il a beaucoup enseigné la basse à Bordeaux. Puis est venue la rencontre cruciale avec Bernard LUBAT. Il fut plusieurs années le bassiste de la Compagnie. L'émulation en son sein a constitué la clé de voûte entre sa technique de musicien et la notion d'Art: le questionnement, la liberté. Il travaille ensuite en tant que producteur et bassiste de Sylvie Maréchal, (album Providence), avant d'ouvrir pendant quelques années une galerie d'art dans l'entre deux mers bordelais. Puis ce sont des années de réflexion, d'introspection. Il rencontre Carole Simon en 2016. Ensemble ils jettent alors les bases de leur duo.

 

 

 

Carole SIMON est chanteuse, initiée à l'art par la danse classique. Les arts plastiques (sécession autrichienne, Bauhaus, puis tous les mouvements jusqu'aux années 1980), la littérature et la poésie la bouleversent profondément. Férue de psychanalyse, elle y trouve, à la façon des surréalistes, un outil de créativité. Elle écoute, comme un nouveau-né, avant la mémoire et le sens, les musicalités des objets, des êtres, et des langues de la terre. Elle a fait ses premières armes de chanteuse à l'école du Jazz traditionnel avec Joseph Ganter, puis s'est tournée vers la composition, et les musiques improvisées. Elle a enseigné entre1989 à 2001 à Bordeaux (au CIAM, CAPA-ARMD, CMA): technique vocale jazz et improvisations, ensembles poly-instrumentaux, chorales et cours d'expression scéniques. Soliste du big band de Serge Balsamo « Flex à 13 » à la fin des années 90, elle a ensuite tourné avec Serge Moulinier en duo au début des années 2000 (enregistrement de l'album « Barco »). Vivant ensuite 12 ans à Paris, elle y a enseigné le chant Jazz ( ARPEJ, Le Projet Musical, Vocal Jazz Connect), et y a conçu l'album « Paris- Madrid » pour lequel elle fait appel à William Lecomte (piano), Serge Balsamo (guitare), Pierre-François Dufour (batterie), Acelino de Paula (basse)  et Marc Berthoumieux (accordéon), ouvrant sur une série de concert éponyme à Paris et en province, l'équipe s'adjoignant Luiz Augusto Cavani (batterie) et Raul Mascarenhas ou Hervé Meschinet (sax et flûte, en alternance). En 2016, c'est la rencontre avec Jack TOCAH.

 

 

JANVIER 2018. Annie ROBERT est venue nous voir. Merci  à toi Annie, et à Action Jazz, qui émulsionnez le travail de cette fertile scène jazz d'Aquitaine. Webzine intégral cliquez-la-dessus.

 

Photo: Philippe DESMOND.
Photo: Philippe DESMOND.

Article de Philippe DESMOND sur le blog Action Jazz, relatif au concert de Carole Simon du 27 avril 2018 au Caillou du Jardin Botanique (Bordeaux).

Répertoire "Mots-Chant-Jazz" avec Dominique Bonadei (basse), Philippe VALENTINE (batterie), Lionel FORTIN (clavier) .

Photos Thierry DUBUC. Cliquez ici.