Duo Basse-Voix

Salut à vous, Webonautes!

 

Voici nos créations, et nos programmes en cours

PLURIARTS PERFORMANCES EN LIVE

Dans la série des chants des vulnérables


 

 

Aux vivants qui aiment, à ceux qui ont perdu, aux gagnants qui perdront, à ceux qui ont peur du noir, un petit écrin de lumière très douce et vive...

 

Tout ce que nous prenons pour l’ordre immuable des choses peut disparaître.

 

Et l’on est démuni pour aborder la suite.

 

Nous sommes faits de ce qui disparaît.


Ce qui nous tient debout s’éclipsant, comment se relever?


On pleure l’ancien et on fuit le lendemain.

C’est l’angoisse et la douleur qui d’abord nous brûlent.
Pas question de se laisser un espace pour désirer retrouver la légèreté ou la douceur de vivre. Et puis, entre ces feux, quelques gouttes, en nous, d’une source ignorée jusque là, s’écoulent. Elles annoncent un orage de souvenir, de grosses et lourdes gouttes de joie et de beauté vivaces, chargées d’une raison de vivre inédite: nous voici gardiens et gardiennes de nos mémoires d’amour.

 

Car la peine est bien la preuve que nous avons aimé.
Nous avons aimé et c'était bon, et bien.

Nous avons aimé et perdu des êtres et des mondes qui étaient comme nos maisons. Nous les habitions et ils nous habitaient.


Leur mort nous apprend que notre amour pour eux est vivant pour toujours.
Alors, de la transmission de la joie et la beauté que nous avons connues, perdues, et reconnues en les nommant, peuvent resurgir de nouveaux possibles.
C’est la Vie.

Lecture musicale, sons, images, création 2022
Lecture intégrale du livre : « Il est mort celui que j’aime » ed. l’Esprit du temps de Nicole Fabre philosophe, psychanalyste. Elle consulte et vit à Paris.
OEuvres jouées à la basse électrique 6 cordes, et/ou chantées :
Adaptation des Suites pour violoncelle (Bach), Les Choses de la Vie ( P. Sarde)
Créations sonores (J. Tocah) Petit à Peut-Être (C. Simon/Jack Tocah)

Spectacle tout public (à partir de 12 ans)
Durée : 1h

 

1ère représentation le 27/11/22
Festival Le Verbe à la Main, à La Teste

 

Et aussi...

Notre musique en peinture* et vice-versa: une collaboration artistique avec l'association L'Éléphant 9, Léa Cornetti et Sophie Brassart. https://www.leacornettigalerie.com  https://graindeble.blogspot.com

CHANTS-SONS FREE-SONS

un album disponible

...Qui comme Ulysse...

Chanson, grooves & Free Jazz

MP3 ET STREAMING

COMMANDER L'ALBUM PHYSIQUE


CHANSONS

"Heureux! Presque comme Ulysse...

Album magnifique d'invention et de découverte des interactions d'une voix et d'une basse, à l'image de la voix des sirènes à laquelle s'oppose la basse d'Ulysse...j'ai reçu l'album ce matin, un élégant coursier me l'a amené. Depuis, je l'écoute en boucle, pour l'écriture poètique qui est la mienne, d'un nouveau livre... Merci Carole, Merci Jack. Vos inventions sont un formidable terreau pour ma pensée en suspens..."

 

Philippe Brenot, 25 août 2020

Psychiatre, anthropologue, éditeur.

What Love, de  C. Mingus,

avec l'aimable autorisation des

Editions Jazz Workshop Inc..


Le projet en quelques mots.

 

Notre rencontre artistique a eu lieu en 2016. Depuis, notre travail, comme une être vivant, est en perpétuelle écriture. Nos concerts sont des performances à la fois pré-construites et spontanées, pluridisciplinaires. Ils se jouent à la faveur de l'obscurité d'une salle, ou de la nuit.

 

3 axes de "mise en scène":

  • Improvisation musicale, théâtrale, gestuelle.
  • Engagement éthique, l'Ode au Vivant, la poésie: série "Chants des vulnérables". 
  • Nos corps déformeurs de nos vidéos projetées.

 

SUR SCÈNE

 

Le duo utilise le Free Jazz, le groove, la poésie, le théâtre, la peinture, la photo, la vidéo, la danse. Vous ne verrez d'abord que des projections, c'est à force de tendre l'oreille que vous nous verrez.

 

 

 

 

NOUS SOMMES D'UN ART QUI QUESTIONNE L'ÂME, POUR UN RÉEL AIMÉ,

AUX ASPÉRITÉS TOUCHÉES PLUTÔT QUE FUIES

 

Nous voici en plein travail d'accouchement d'une époque nouvelle. Les douleurs sont là. Nous perdons les vieilles eaux. Voici l'enfance confiée à un esprit-machine par des parents anesthésiés ou exténués. L'amour demeure, même s'il se cache. Voici le silence oublié, le calme inaccessible. Allons-nous de nouveau nier les beautés d'âmes profondes et les douceurs sublimes? Quels sont les masques dont on peut s'inquiéter? Que servent les carcans de conformité?

 

Les mots et les notes sont nos points de départ. À partir d'eux, nous empruntons, à chaque fois pour la première fois, un chemin de traverse. Venez nous suivre dans cette expérience de dérogation, de transgression, d'exploration sensorielle alternative, sans lunettes connectées, le plus beau des mondes virtuels est celui qui vous habite déjà. Nous vous proposons de l'éclairer si vous ne le soupçonniez pas. Ensemble, faisons le mur, par-dessus ceux qui ceignent les limites du jazz, du rock, de la musique contemporaines, du punk, du classique ou de la chanson. Oui, il y a des gens qui sont perdus sans les étiquettes, mais ça  a toujours bien fait rigoler l'Art. Surtout quand il a pris sa source dans un appel vital de liberté.

 

 

 

Que faisons-nous de nos tentations de contrôler l'autre qui vit sa vie peinard quand nous ne nous contrôlons plus nous-même, et de l'amour, et de l'être, et, plus encore, de la fraternité du vivant?

 

 


ÊTRE TENU AU COURANT DE NOS CONCERTS ET AUTRES ACTUALITES, CLIQUEZ ICI